l'équicoaching, se former à l'autorité et à communiquer grâce au cheval

Equicoaching

On ne peut raisonnablement évoquer l'ÉQUICOACHING sans citer la science d’où elle prend sa source : L’ÉTHOLOGIE, (ETHOS=mœurs, LOGOS=science/étude). Discipline de la zoologie qui a pour but l’étude du comportement (Isidore Geoffroy de St Hilaire 1854).

COMPORTEMENT :

  • "Le comportement peut se définir comme l’expression dynamique des relations dialectiques permanentes entre un individu et son milieu" (source : CAMPAN)
  • "Tout comportement est communication donc il influence les autres et est influencé par lui" (source : Watzlawick)

Cette branche de la zoologie est elle-même subdivisée en plusieurs spécialisations dont :

L’ÉTHOENDOCRINOLOGIE, discipline qui étudie les interactions entre les hormones et le comportement ;

L’ÉTHOGÉNÉTIQUE qui s’efforce de comprendre les interactions entre les facteurs génétiques qui influencent les comportements ;

L’ÉTHOLOGIE APPLIQUÉE, qui est la science comportementale qui a pour objet l’étude des espèces animales présentant un intérêt direct pour l’homme et qui, par conséquent, met davantage l’accent sur les possibilités pratiques d’acclimatation et d’application que l’éthologie fondamentale. Conformément aux deux groupes d’animaux dignes d’intérêt dans l’optique de cette discipline, à savoir les animaux domestiques et les animaux de jardin zoologique, l’éthologie appliquée se subdivise en éthologie des animaux utilitaires et biologie des animaux de jardin zoologique.

L’ÉTHOLOGIE COMPARÉE, dénomination du courant de la recherche éthologique fondé essentiellement par KONRAD ZACHARIAS LORENZ et NIKOLAAS TINBERGEN qui, contrairement à la recherche béhavioriste, courant de recherche né aux Etats-Unis, considérés comme réducteurs, ne concernant que peu d’espèces et observées en laboratoire à partir de tests simplistes ne correspondant en rien à la phylogenèse, (théorie de l’évolution), et à bien des égards également à la recherche en psychologie humaine, a toujours accordé la priorité à la comparaison entre les espèces.

L’ÉTHOLOGIE HUMAINE, c’est cette forme de la discipline qui doit retenir notre attention, lorsqu’est évoqué l’ÉQUICOACHING, bien qu’elle du se greffer sur bien d’autres approches. Cette branche de l’ÉTHOLOGIE FONDAMENTALE, relativement récente qui s’intéresse au coté « biologique » du comportement humain. A l’inverse de la psychologie humaine, l’éthologie humaine appréhende le comportement « de l’extérieur », c’est-à-dire qu’elle recourt à l’observation et non à la discussion et à l’interrogation. De plus, elle ne se concentre pas sur des individus isolés, mais bien sous des traits comportementaux « plus généraux », courants, comparables aux caractères spécifiques des animaux. Elle utilise pour ce faire deux méthodes d’investigation propres à l’éthologie : la comparaison de différentes espèces et populations et l’étude du développement comportemental (ontogenèse). L’analyse comparative peut inclure l’observation de primates autres que l’homme, mais se borne généralement à la comparaison de diverses cultures humaines (comparaison culturelle).

L’ÉQUICOACHING se décline habituellement en 2 modules :